Baptiste Charrier Chocolaterie artisanale L’Aztèque

Baptiste Charrier

Chocolaterie artisanale L’ Aztèque
14 rue des Goutisses

Quel a été votre parcours professionnel ? Comment avez-vous décidé d’ouvrir votre commerce à Lavaur ?
C’était un apprentissage par alternance avec deux semaines en entreprise et une semaine à l’école. Ça permettait d’apprendre le métier en direct.
Après quand vous sortez avec un CAP les gens savent que vous avez déjà travaillé même si vous êtes jeune, vous avez une expérience dans une entreprise qui vous permet de postuler. Donc j’ai pu travailler dans diverses chocolateries en France et à l’étranger. C’est un métier reconnu dans plein d’autres pays et donc c’est vraiment une valeur ajoutée par rapport à ce diplôme.

Depuis quelques années je voulais monter un projet dans un lieu où je vis. C’est important d’avoir un relationnel avec les gens que vous croisez tous les jours et je ne me voyais pas ouvrir un commerce hors de Lavaur. Le commerce c’est aussi avoir un contact avec les gens et c’est d’autant plus agréable quand c’est avec des personnes que vous côtoyez régulièrement. J’ai ouvert en juin 2019.

Quelles sont les particularités de vos produits?
Aucun chocolatier artisan n’a le même produit. C’est ça la valeur d’un artisan. On vient chercher chez moi quelque chose de différent. J’ai ma signature, mes influences, ma création, quelque chose qui m’inspire. Bien sûr il y a une base identique qui va être le chocolat mais suivant de quelles façons la recette est établie, que ce soit une infusion, on va rechercher avec du thé, avec du café, tout ça fait la grande différence.

Quels sont les objectifs qui vous tiennent à cœur dans votre commerce?
La qualité c ‘est certain. Le sens même de mon métier c’est d’avoir un vrai produit avec une vraie idéologie. C’est la qualité et continuer de chercher au maximum à travailler avec le local (miel, amandes françaises …) en bio si c’est possible. Même si bien entendu le chocolat n’est pas local. C’est un mix de tout cela pour obtenir un produit de qualité.

Pour le packaging c’est important car c’est le visuel mais je fais attention à ne pas produire trop de déchets et si c’est possible, à donner une deuxième vie et éviter les déchets inutiles.

Etes-vous satisfait du développement de votre commerce ?
Content car même si je suis placé à l’extérieur du centre-ville, tous les jours j’ai de nouveaux clients. Le bouche à oreilles fonctionne très bien et ça montre que les gens se déplacent quand c’est un bon produit.

Quels sont vos projets?
Notamment avoir l’été une boutique éphémère au centre-ville qui changerait tous les ans par exemple avec des glaces et peut-être avoir un triporteur pour me balader dans Lavaur et vendre aussi des glaces

Quels sont vos besoins vis à vis de la ville et/ou des autres acteurs économiques?
Une aide administrative. Moi personnellement j’ai tout fait tout seul (permis de construire, accès handicapés, sécurité, …) C’est beaucoup de temps et s’il y avait un bureau d’aide aux personnes mis à disposition avec un référent connaissant bien les diverses procédures.

Nombre d’emplois
Un emploi pour l’instant mais bien sûr à termes ça me ferait plaisir de travailler avec des personnes avec qui je partagerai mon savoir-faire. Je n’ai rien à cacher et c’est un plaisir de transmettre.

%d blogueurs aiment cette page :