Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Constitué au mois de juin 2019, réunissant des citoyens qui s’étaient notamment mobilisés pour l’amélioration drastique du PLU de Lavaur lors de l’enquête publique, le collectif citoyen Les Vauréens a pour ambition de recréer un espace de débat démocratique sur la ville de Lavaur et son éco-système.

Il regroupe des citoyens d’horizons variés, étudiants, employés, cadres, ouvriers, retraités, fonctionnaires, enseignants, micro-entrepreneurs, chefs d’entreprises, artisans, citoyens en recherche d’emploi,… ayant en commun les mêmes passions : faire vivre notre ville en participant, prendre en compte la transition écologique, énergétique et économique, s’ouvrir avec sincérité à la culture, aux sports, aux arts,…

Pauline Albouy Pomponne

Pauline Albouy Pomponne

Née le 28 juin 1975 à Albi, j’ai grandi à Graulhet, puis ai navigué en suivant le cours de mes études : Albi, Toulouse, Nancy, Paris, avant de retrouver mon Tarn natal en 2007, date de mon emménagement à Lavaur. Je suis mariée et maman de 2 ados qui fréquentent le collège des Clauzades et le lycée Las Cases.

Mes moteurs : le collectif, l’audace et l’innovation pour la transition, le respect de chacun.

Jean-Claude Rostin-Magnin

Jean-Claude Rostin-Magnin

Né le 21 mai 1953 à Toulon, j’ai grandi sur les hauteurs du mont Faron. Le cours de mes études au collège, lycée à Toulon puis à Nice DUT-Informatique en 1974. Je suis marié, 2 enfants et 4 petits-enfants. Mon fils vit au Québec depuis 1997 et ma fille à Lavaur depuis 2010. Retraité j’habite Lavaur depuis janvier 2016.

Mes moteurs: les relations humaines, l’esprit d’équipe

Régis Navellou

Régis Navellou

52 ans, marié, 2 enfants de 7 et 16 ans
Pourquoi suis-je dans le collectif les Vauréens :
Pour travailler en groupe avec des personnalités différentes montrer aux Vauréens qu’une autre politique est possible, redonner confiance aux citoyens et imaginer avec eux la ville de demain.

Maud David-Leroy

Maud David-Leroy

47 ans, 3 enfants, passionnée de lectures, de l’Afrique et de l’Amérique centrale. Après des études de droit et d’anglais, j’ai travaillé pendant 10 ans dans le soutien aux porteurs de projet. Après m’être beaucoup investie dans l’économie sociale et solidaire ainsi que dans les AMAP, j’enseigne maintenant l’anglais au collège. Je suis convaincue que l’écologie politique est la seule réponse aux défis posés par le changement climatique. Je souhaite pouvoir continuer de faire évoluer mon cadre de vie et celui de mes enfants dans le respect de chacun …et de la planète ! Etre et faire ensemble est la clef du changement.

Mario Lefebre

Mario Lefebvre

Ex directeur Commercial d’Allianz je suis un jeune retraité actif marié un enfant de 7 ans, nous habitons à Lavaur depuis 2006. Bénévole pour les restos du Cœur, adhérent à de nombreuses associations écologiques mon adhésion au collectif Citoyen est en lien avec ma volonté de donner un nouvel  élan à Lavaur.

Emmanuel Brivadis

Emmanuel Brivadis

66 ans, célibataire, parisien d’origine, ici depuis plus de 20 ans, je retiens la formule de Victor Hugo, “Rien n’est plus petit, plus mesquin et plus ridicule qu’un faux Paris”. Formule étendue vers tous les humanismes, je suis convaincu que les leviers du social et de l’avenir sont désormais dans l’alliance des sciences et de l’environnement naturel. Après un parcours professionnel d’entrepreneur, puis d’enseignant en communication à l’IUT P. Sabatier, toujours en parallèle d’un syndicalisme, c’est dans l’action collective positive à notre portée que je vis la passion de l’Histoire et de la politique, de la philosophie et des sciences humaines. De la démocratie à la Hauteur des citoyennes et des citoyens.

.

Anne Rostand

Anne Rostand

J’habite dans le Vaurais depuis 30 ans préférant la vie au grand air à la pollution parisienne. Mes deux enfants ont fait leur scolarité à Lavaur et ont bénéficié du dynamisme de ses associations sportives et culturelles. Depuis 2012, je suis déléguée régionale à l’Union des SCOP d’Occitanie, j’accompagne un réseau de petites entreprises dans leur développement et la prévention des difficultés et je défends « une autre façon d’entreprendre » basé sur le modèle coopératif. Mes moteurs: le mouvement de la vie, la qualité des relations et la paix aux frontières entre les pays ou entre les quartiers.

.

Comment rejoindre le collectif ?

Les réunions de travail sont ouvertes à tous. En revanche, il faut être membre du collectif pour pouvoir valider les propositions et les diverses prises de position du collectif. Pour cela, il suffit de signer la charte du collectif en cliquant ci-dessous et vous serez inclus dans nos processus de consultation et décision.

%d blogueurs aiment cette page :